Vous êtes ici
Accueil > Villejean Info > Pascal, l’incontournable Concierge

Pascal, l’incontournable Concierge

Une atypique personnalité avec un look Rasta, une énergie incroyable et un dévouement incomparable. Il est le concierge de l’école Jean Moulin. Pascal Gilles est incontournable avec ces 15 ans de bons et loyaux services.

Est-ce que tu peux nous parler de l’incendie qui s’est produit à l’école?

  • Oui, il y a eu un incendie un mardi vers 10 heures. Il a endommagé une partie des locaux de l’école maternelle. Il y a quand même des dégâts assez importants, notamment au niveau du restaurant maternel. De fait, le bâtiment est plein de suie et d’odeurs. Il a été endommagé, donc les enfants du bâtiment maternel sont envoyés au centre aéré Dominique Savio, pour finir leur année scolaire.

Ça consiste en quoi réellement votre boulot ici à l’école ?

  • Mon boulot est de m’occuper de l’accueil des enfants, principalement, en plus d’assurer toute la sécurité au sein de l’établissement, pas mal de petites choses, qui peuvent aller de l’extincteur qui est dégoupillé, pour lequel il faut vraiment être vigilant à tout ce qui est entretien des espaces extérieurs. Il faut surtout savoir être autonome, être très réactif. Mais le plus important reste le contact que ce soit avec les parents, les enseignants ou les enfants. Il faut vraiment être habile en communication. On a des parents qui arrivent, un peu énervé. Donc il faut leur expliquer, dialoguer, les réorienter vers les bonnes personnes. Ça aussi ça fait parti de notre travail.

Peux-tu nous parler de ton parcours, surtout professionnel, et de ton arrivée à l’école Jean Moulin ?

  • En fait, la boîte où je travaillais a déposé le bilan. J’étais au chômage. J’ai postulé à la ville de Rennes. On m’a demandé si concierge d’école, ça m’intéressait. Oui pourquoi pas ! J’ai passé le concours et j’ai obtenu mon premier emploi en conciergerie.

Est-ce que les enfants qui fréquentent l’école sont du quartier?

  • On a des parents qui arrivent principalement du quartier de Villejean. Mais de fait nous avons une section internationale anglaise dans l’école. Donc on a des enfants qui arrivent effectivement de Vezin, de Pacé, de quelques communes alentours. On voit aussi diverses nationalités et un brassage ethnique et culturel qui est indispensable dans une école. Ça permet à des enfants d’ici d’apprendre, un peu aussi les coutumes, les cultures des autres pays et aux enfants des autres pays, aussi de s’intégrer plus facilement parmi les natifs du coin. C’est vrai que c’est une richesse incroyable pour les écoles.

On parle souvent du quartier comme étant un quartier difficile. Est-ce que c’est l’impression qu’on vous donne?

  • Globalement on va dire qu’au niveau de l’école Jean Moulin, ça se passe très très bien. À part quelques cas effectivement, c’est selon l’emplacement où on se trouve dans le quartier, que les attitudes, des enfants, des adultes, ne sont pas du tout les mêmes. On a constaté depuis 15 ans maintenant, une montée de violence, au niveau du secteur de la Dalle. Ça transpire, malheureusement, sur l’ensemble du quartier.

Interview : Toufik Hedna, Retranscription : Matthieu Giroux,

Admin
Rédacteur en Chef
http://amisalgerie.com/

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :