Vous êtes ici
Accueil > Divers > Connaitre la Mayotte

Connaitre la Mayotte

Mayotte (appelée aussi Maoré en shimaoré) est un ensemble d’îles situé dans l’archipel des Comores, lui-même situé dans le canal du Mozambique et dans l’océan Indien. Mayotte est constituée de deux îles principales, Grande-Terre et Petite-Terre, et de plusieurs autres petites îles dont Mtsamboro, Mbouzi et Bandrélé.

Mayotte est un département d’Outre-Mer français situé dans l’océan Indien, entre Madagascar et l’Afrique. Géographiquement, il appartient à l’archipel des Comores, mais politiquement, il fait partie de la France.

Artisanat

On trouve à Mayotte de nombreux objets artisanaux, mais bien peu sont fabriqués sur l’île. Ils proviennent en grande majorité de Madagascar, d’Inde ou de la Réunion. De vraiment local, on trouvera des confitures, des épices, des essences de vanille ou d’ylang-ylang, des noix de coco ou des fruits de baobab sculptés ou encore des paniers. Si vous descendez dans le Sud, vous rapporterez certainement de Sada son fameux chapeau. Pour accueillir un proche à sa descente de l’avion, n’oubliez pas le collier de fleurs fraîches.

L’île compte aussi quelques orfèvres renommés qui fabriquent des parures en or, destinées aux mariages. Colliers, bagues, bracelets, les familles se ruinent souvent pour offrir ces bijoux, ressortis ensuite à chaque grande occasion.

Littérature

Outre les récits historiques sur l’archipel, on citera quelques auteurs mahorais contemporains, dont les œuvres rayonnent dans tout l’océan Indien : Nassur Attoumani, Nassuf Djailani, Abdou Baco (poèmes, nouvelles) ou encore Alain Kamal Martial (auteur et metteur en scène très connu sur l’île).

Musique et danse

Les deux sont presque indissociables sur l’île. La musique traditionnelle marque les étapes de la vie des Mahorais. À chaque rythme, sa danse.

Le shigoma : réservé aux hommes. Les danseurs forment un cercle au milieu duquel des tambours rythment la danse.
Le murengué : danse de combat réservée aux hommes, semblable à la capoeira. Après s’être pavanés devant l’assistance, les combattants (toujours en duel) se lancent dans une lutte à mains nues.
Les m’biwis : ce sont des petits bâtons de bambou frappés l’un contre l’autre. Ces sont les femmes qui en jouent, en groupe. Elles dansent et chantent en même temps. Les m’biwis accompagnent de nombreuses cérémonies. À chaque arrivée d’avion à Pamandzi, un groupe de femmes accueille ainsi chaleureusement les voyageurs.
Le m’godro : très populaire à Mayotte. Se danse partout et à tous les âges. De nombreux chanteurs mahorais (Mikidache, M’toro Chamou, Babadi…) manient ce rythme, allié à des textes plus modernes.

Si les Mahorais sont très attachés à ces musiques traditionnelles, ils n’en restent pas moins sensibles à tous les tubes du moment. Le rap a la cote, tout comme le zouk. La nouvelle chanson française, en revanche, peine à séduire les Mahorais.

Fête traditionnelle : le Tam tam zébu. Corrida à la mahoraise, dans les rues des villages.

Peinture

La peinture n’est pas très développée. Quelques expositions, par-ci par-là, dans les restaurants, les salons de coiffure, ou bien au Conseil général. Souvent les artistes sont métropolitains. Mais de jeunes femmes mahoraises s’y mettent désormais.

Médias

Les accrocs à l’info seront un peu déçus à Mayotte. Les journaux nationaux (Libération, Le Monde, L’Équipe…) et la presse internationale arrivent sur l’île avec près de 10 jours de retard. Quant à l’information locale, elle n’est pas très développée.

Presse écrite

En presse écrite, citons bien sûr Mayotte Hebdo, mais également Upanga, journal d’opinion. Côté presse magazine, le Télé Banga (télé/people), Mayotte Magazine, Memento et l’Éco Austral.

Il existe à Mayotte plusieurs quotidiens diffusés par Internet : Les Nouvelles de Mayotte, France Mayotte Matin, Flash Infos, Zaleo, Malango et Karalala Mag.

Télévision

La chaîne locale RFO Mayotte diffuse certains programmes de métropole, le JT de 20h, et le JT local en 2 langues (français et en shimaoré), matin et soir. Mayotte a aussi accès à la TNT et aux offres satellite.

En 2013, une nouvelle chaine de télévision mahoraise a vu le jour, Kwézi Télé, ainsi que sa radio. Aussi Télémante, une toute nouvelle chaîne de la TNT spécialement consacrée à Mayotte.

Radio

On peut capter les stations nationales (France Inter) ou internationales (RFI). Radio Mayotte (RFO) diffuse des journaux dans les deux langues matin, midi et soir. Il existe une poignée d’autres radios locales avec des flashes d’information (Ylang FM, Kwesi FM…).

Admin
Rédacteur en Chef
http://amisalgerie.com/

Laisser un commentaire

Top
%d blogueurs aiment cette page :